LA COQUILLE



Le corps des huîtres est protégé par une coquille qui est composée de formes cristallisées de carbonate de calcium (calcaire) ; elle est formée, sécrétée par le manteau. Cette coquille qui représente environ 95% de la masse de l’huître, est formée de 2 valves. Ces 2 valves sont réunies par un ligament élastique qui fait charnière et par un muscle adducteur qui fait serrure. Les mouvements sont dus à l’action conjuguée du muscle adducteur et du ligament. La valve creuse ou valve gauche dite inférieure, contient le corps de l’animal. la valve plate ou valve droite dite supérieure, sert de couvercle.



Le muscle adducteur permet l’entrebâillement ou la fermeture de la valve droite.
Ce muscle a une double action :

- un rabattement rapide et vif de la valve qui se rouvre aussitôt.

- le maintien de la fermeture de la coquille comme un verrou quand un danger menace l’huître ou dès qu’elle se trouve hors de l’eau

La coquille s’agrandit par les bords (c’est la pousse), tout en s’épaississant. Les stries de croissance, très visibles, ne permettent pas de déduire l’âge de l’animal.